Maeva G.

10 août 2022

On était des loups c'est comme un long poème. C'est un père qui doit apprendre à apprivoiser son fils suite au décès brutal et inattendu de sa mère. C'est un long voyage en forêt, durant lequel les deux êtres apprennent à s'aligner l'un sur l'autre, l'enfant taiseux et le père chasseur, peu habitué à faire preuve de sentiments. Suivre leur périple c'est se plonger dans la forêt et la montagne, là où la nature est maîtresse. C'est aussi suivre les pensées d'un père en formation, avec son langage bien à lui, un peu brut mais mélodieux.

Calmann-Lévy

19,50
22 juillet 2022

[PARUTION LE 17 AOÛT / RENTRÉE LITTÉRAIRE ] Bouleversée par cette histoire. La reconstruction de cette femme suite à l'épreuve, insurmontable. L'amour de ce couple malgré les difficultés et les non-dits. Émue aux larmes par cette écriture. Poétique, pure. Un roman qui nous touche en plein cœur et qui nous suit et nous fascine, encore, après les derniers mots. Puissant.

Éditions de L'Olivier

24,00
30 avril 2022

Prenant, instructif, passionnant !

Un roman épique qui rend hommage à la résistance de l'Éthiopie face à la deuxième invasion de l'Italie en 1935.
Une Odyssée à laquelle il ne manque que des dieux pour appartenir à la mythologie !

Dans ce roman nous suivons Hirut, une jeune servante, qui voit sa vie basculer dans le chaos à l'annonce de l'approche de la guerre.
C'est avec innocence, fébrilité et détermination que la jeune femme évolue dans son pays bouleversé par la guerre.

Prenant, instructif, passionnant !

Une lecture qui prend aux tripes et dont on ne ressort pas indemne.

Patrick Marty , Golo Zhao

Dargaud Fei

24,00
30 avril 2022

Kushi a grandi dans un petit village de Mongolie. Fille des steppes et de la magnifique nature mongole. L'équilibre dans lequel elle vit est fragile, jeune orpheline amoureuse de la fraîcheur des steppes la voilà obligée d'affronter l'essor de la modernité du début des années 1980.

Une intégrale magnifique qui m'a envoûtée et fait voyager sans difficultés. Les paysages épurés et sans fin des steppes mongoles m'ont transportée. Une belle aventure écologique qui met en balance l'évolution de la société et l'importance de la nature pour la planète et pour l'esprit.

Une lecture qui m'a aussi rendue nostalgique de part son lien avec l'album « Je t'appellerai Baïna » qui se déroule aussi dans l'étendue des panoramas de Mongolie.

Femme sioux, fille du grand peuple dakota

Cambourakis

12,50
30 avril 2022

Nénuphar c'est l'histoire de femmes sioux sur deux générations. Une histoire divinement bien écrite, avec une plume débordante de douceur, de poésie et de bienveillance.

La bienveillance c'est le mot d'ordre de ce roman. Les dakotas sont bons les uns avec les autres, ils sont patients et fermes avec leurs enfants et pleins de tendresse avec leurs anciens. Une véritable ode à la famille et à l'amour.

Le plus indéniable de ce roman c'est la véracité de ces habitudes et conditions de vie, de ces traditions et légendes. En effet, l'autrice est une anthropologue, linguiste, ethnographe et enseignante sioux. Ces multiples facettes de son parcours professionnel font de son roman un livre d'étude de la vie des indiens d'Amérique.