Jane Austen

    Biographie

    Née dans le village de Steventon, dans le Hampshire, Jane Austen (16 décembre
    1775, Steventon, Hampshire - 18 juillet 1817, Winchester) est l'avant-dernière
    et deuxième fille d'une fratrie de huit enfants. Son père, George Austen, est
    pasteur ; sa mère, Cassandra Austen née Leigh, compte parmi ses ancêtres sir
    Thomas Leigh qui fut lord-maire au temps de la reine Elisabeth. Les revenus de
    la famille Austen sont modestes mais confortables ; leur maison de deux étages
    et un grenier, le Rectory, est entourée d'arbres, d'herbes ainsi que d'une
    grange.\r
    \r
    De la jeune Jane Austen on sait que comme la plupart des héroïnes de ses
    romans, elle pouvait parfois préférer battre la campagne ou se rouler dans
    l'herbe du haut d'une pente ; en compagnie de son frère Henry (d'un an son
    aîné) ou de sa soeur Cassandra elle vivait là des activités moins convenables
    pour une fillette de l'époque que de coudre, jouer du piano, ou chanter.\r
    \r
    \r
    L'éducation de Jane ne diffère pas de celle donnée à toute jeune fille de la
    Grande-Bretagne du XVIIIe siècle ; elle consiste en occupations artistiques et
    ménagères, indispensables pour la préparer à son avenir, le mariage. De fait,
    elle apprend le français et l'italien, le chant (sans enthousiasme), le
    dessin, la couture et la broderie, le piano et la danse. Evidemment, de toutes
    ces activités, sa préférée est de loin la lecture. Les petits Austen avaient
    également pour passion le théâtre ; la grange, l'été, leur servait de scène.\r
    \r
    \r
    En 1782, Cassandra et Jane (qui dès lors ne se quittèrent plus de leur vie)
    furent envoyées à l'école, d'abord à Oxford, puis à Southampton, enfin à
    l'Abbey School de Reading. Les études leur laissaient beaucoup de temps libre,
    puisque les fillettes n'avaient qu'une ou deux heures de travail chaque matin.
    De retour au Rectory, les deux soeurs complétèrent leur éducation grâce aux
    conversations familiales et à la bibliothèque paternelle qui était
    remarquablement fournie et à laquelle elles semblent avoir eu un accès sans
    restrictions.\r
    \r
    \r
    La famille Austen est friande de romans, qui paraissent à cette époque par
    centaines. De plus, tout le monde a pour loisir l'écriture : M. Austen rédige
    ses sermons, sa femme, des vers ; les frères, tous anciens étudiants d'Oxford,
    des essais pour les journaux étudiants de l'université ; tous touchent à la
    pièce de théâtre. Jane Austen commence très tôt à écrire, encouragée par
    l'exemple familial. Elle s'oriente vers le récit, s'inspirant des romans
    sentimentaux qui constituent le fonds des bibliothèques. Les oeuvres de
    jeunesse qui ont été conservées, copiées à la main en trois cahiers intitulés
    Volume I,II et III, ont été écrites sans doute entre la douzième et la dix-
    septième année de l'auteur.\r
    \r
    \r
    En 1795, Jane Austen commence un roman intitulé Elinor et Marianne, première
    version de ce qui allait être Raison et sentiments. Dans la foulée, elle écrit
    First Impressions, qui deviendra Orgueil et préjugés. Enfin en 1798, elle
    écrit Northanger Abbey, sous le premier titre de Susan. Ces trois romans
    majeurs sont écrits entre vingt et vingt-cinq ans. Son père tente de faire
    publier First Impressions, sans succès. Les oeuvres de Jane Austen ne sortent
    pas du cercle familial pour le moment.\r
    \r
    \r
    En 1800, M. Austen décide de quitter le Hampshire pour se retirer à Bath avec
    sa famille. Jane, à qui la vie à la campagne plaisait tant, n'aima pas être
    confinée dans cette ville. Elle écrit peu à cette période de sa vie,
    entreprend en 1805 un roman qu'elle abandonne en cours de route, The Watsons,
    mais malgré cela, Bath joue un rôle important dans son oeuvre. Deux de ses
    romans se déroulent en grande partie à Bath, Northanger Abbey et Persuasion et
    la ville, autant que les habitudes de ses habitants et résidents de passage
    (car Bath est célèbre pour ses thermes), y sont dépeints avec précision.\r
    \r
    \r
    Le 21 janvier 1805, la mort de M. Austen met les femmes de la famille dans une
    situation peu confortable. Comme souvent au XIXe siècle au Royaume-Uni, elles
    devront dépendre de la générosité des frères Austen. Et il faut pour Cassandra
    et Jane abandonner tout espoir de mariage, et connaître le destin fréquent de
    bien des femmes de l'époque : être vieilles filles. Dear Aunt Jane s'occupe
    ainsi de ses nombreux neveux et nièces, les distrayant et les éduquant à
    l'occasion.\r
    \r
    \r
    En 1808, les trois femmes quittent Bath et s'installent, après des passages à
    Southampton et à Clifton, dans le village de Chawton, entre Salisbury et
    Winchester. C'est là que l'oeuvre de Jane Austen telle qu'elle est connue a
    été écrite.\r
    \r
    \r
    En 1809, Jane Austen parvient à racheter le manuscrit de Susan, autrefois
    vendu à l'éditeur Crosby. Puis deux ans plus tard, Raison et sentiments est
    accepté par l'éditeur londonien Thomas Egerton. La première édition, d'un peu
    moins de mille exemplaires, est écoulée en vingt mois, et Jane peut co

    Contributions de Jane Austen

    Voir tout (220)