Une seconde nature - L'homme - La société - La liberté
EAN13
9782847300239
ISBN
978-2-84730-023-9
Éditeur
Sang de la Terre
Date de publication
Collection
La pensée écologique
Nombre de pages
418
Dimensions
22,5 x 15,5 x 2,6 cm
Poids
679 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Une seconde nature - L'homme - La société - La liberté

Sang de la Terre

La pensée écologique

Offres

Bernard Charbonneau a toujours été convaincu que son siècle serait celui de la montée du totalitarisme et de la destruction de la nature. Le développement exponentiel de la science, de la technique et de l’industrie entraîne une désorganisation non seulement environnementale mais aussi sociale débouchant sur une impasse. Il nous propose ici une analyse existentielle du rapport individu/société pour éclairer les contradictions du monde moderne, et expliquer pourquoi nous en sommes venus là et indiquer une piste pour les surmonter. Religion, politique, économie, écologie, culture, rapport entre individus… : autant de thèmes étudiés et approfondis pour une étude originale de la société actuelle, et de la place de l’homme au cœur de la cité et de la planète. Né à Bordeaux en 1910, Bernard Charbonneau étudie l'histoire et la géographie à l'université de cette même ville jusqu'à l'agrégation, qu'il obtient en 1935. Il commence une carrière d'enseignant à Bayonne qu'il poursuivra à l'École normale d'instituteurs de Lescar où il marque ses élèves de sa forte personnalité, mettant à profit la proximité de la campagne pour retrouver le contact avec la nature. Durant cette période, il crée avec quelques amis, dont Jacques Ellul, des groupes de discussion, afin de réfléchir aux changements qu'entraîne le '' progrès '' scientifique et technique. Cette démarche le fait se rapprocher de la revue Esprit. Il analyse les sociétés modernes et dénonce la dictature de l'économie et du développement. Pionnier de l'écologie politique, il milite pour une organisation de la société, radicalement différente des attitudes et des idéologies du XXe siècle. Il se méfie du progrès technique, source de toujours plus d'organisation, restreignant de plus en plus notre liberté. Il a publié une douzaine de livres. Il est décédé en 1996.
S'identifier pour envoyer des commentaires.