EAN13
9782354801816
ISBN
978-2-35480-181-6
Éditeur
Amsterdam
Date de publication
Nombre de pages
260
Dimensions
19 x 13 x 2 cm
Poids
360 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L' Égalité radicale

Diviser Rancière

Amsterdam

Offres

L’Égalité radicale n’est pas une monographie de plus consacrée à
Jacques Rancière, ni même une monographie tout court, affligée
des tares habituelles de ce type d’exercice – paraphrase, servilité,
héroïsation de son sujet, etc. Ce livre remarquablement riche
propose de repenser l’égalité dans la conjoncture présente, à
partir du philosophe qui, dans Le Maître ignorant, en a proposé
la formulation contemporaine la plus forte avec le postulat de
l’égalité des intelligences.
Durant la période qui s’ouvre avec la publication de La Leçon
d’Althusser (1974) et se clôt avec La Mésentente (1995), Rancière
n’a en effet cessé de critiquer les discours intellectuels, de
gauche ou de droite, qui expliquent, aux prolétaires en particulier,
les raisons de l’impuissance et l’impossibilité d’en sortir. De
la même façon, il a insisté sur l’émancipation comme désidentification,
c’est-à-dire arrachement aux places sociales assignées,
et sur le fait que la politique est non pas consensus, maître-mot
d’une époque « post-idéologique », mais litige entre positions
irréconciliables.
C’est sur ces idées qu’Antonia Birnbaum s’appuie pour penser
avec Rancière, en dehors de lui et aussi contre lui : elle le
confronte à Lacan, d’une part, et, d’autre part, à ses propres objets,
Gauny et Jacotot, elle expose les distorsions qu’il fait subir
à la pensée de Marx, révèle ses impensés (la violence, l’organisation
politique), montre ce que les luttes des femmes font à sa
pensée, souligne les apories d’une focalisation sur l’émancipation
individuelle, croise le fer avec la « politique des identités »…
Le but ? Refaire de la politique, avec « nos petits moyens ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.