Le communiqué du gouvernement sur les frais d'expédions de livres

Alors que le confinement contraint les libraires à fermer, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, et Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, ont annoncé la mise en place d’un dispositif visant à aider les libraires à poursuivre leur activité à travers la vente en ligne.
L’Etat prendra en charge, à compter du 5 novembre et pendant la durée du confinement, les frais d’envoi de livres.

Ce dispositif permettra aux libraires de ne facturer à leurs clients que les frais de port au tarif minimum légal, soit 0,01 €.