Conseils de lecture

6,50
par (Libraire)
21 août 2021

Un texte sur les inégalités et le rôle décisif des profs sur l'avenir de leurs élèves

Il faut sauver Saïd : cet enfant sensible et intelligent, qui est sensible à la beauté et plonge régulièrement dans les dictionnaires à l’affût de réponses à ses questions...
Il faut le sauver car l'entrée au collège n'est pas facile et les problèmes familiaux, comme ceux de la cité, prennent peu à peu le dessus sur les études.
Il faut sauver Saïd, qui s'accroche à ce qu'il peut : une sortie au musée, un week-end chez Antoine, la détermination de ses profs. Et puis Saïd se sauvera lui même, en écrivant un journal, qui devient ce roman.


7,50
par (Libraire)
21 août 2021

Un roman initiatique, subtil et amusant

Ulysse est un enfant ordonné et calme. La routine et le confort de son intérieur le rassurent. Sans doute l'opposé de ce qu'avaient espéré ses parents hyperactifs. Eux, toujours à courir, entre les excursions, les voyages, etc...
Un jour à l'école, Ulysse est bien embêté lors qu'il doit raconter "sa grande aventure" alors qu'il fait justement tout pour éviter l'inconnu et l'extérieur...
Tout change, quand son chat disparaît et qu'Ulysse se lance à sa recherche.

Le roman est superbement illustré par les aquarelles de Jean Luc Englebert.


9,50
par (Libraire)
21 août 2021

Un roman initiatique, subtil et amusant

Ulysse est un enfant ordonné et calme. La routine et le confort de son intérieur le rassurent. Sans doute l'opposé de ce qu'avaient espéré ses parents hyperactifs. Eux, toujours à courir, entre les excursions, les voyages, etc...
Un jour à l'école, Ulysse est bien embêté lors qu'il doit raconter "sa grande aventure" alors qu'il fait justement tout pour éviter l'inconnu et l'extérieur...
Tout change, quand son chat disparaît et qu'Ulysse se lance à sa recherche.

Le roman est superbement illustré par les aquarelles de Jean Luc Englebert.


6,50
par (Libraire)
21 août 2021

Initiation sensible à l'art du Haïku

Gaspard vit seul avec sa mère depuis que son frère Léo est mort et que son père a accepté une mission au Japon.
Dix-sept pieds, c'est le nombre de syllabes qui composent les Haïkus, ces courts poèmes japonais. Une passion que Gaspard aurait aimé gardé secrète mais qu'il sera amené à révéler lors de sa participation aux ateliers créatifs du centre aéré...
Et il sera le premier étonné des bienfaits de la poésie sur son environnement. Son été s'en trouvera changé : "C'est comme une espèce de lumière dans un paysage qui était gris depuis si longtemps".

Les illustrations de Jeanne Boyer font parfaitement écho au texte de Dominique Mainard. Une poésie picturale qui répond aux haïkus qui servent de titre à chacun des chapitres.


21,80
par (Libraire)
18 mars 2021

Simon exerce la profession de pourvoyeur en citations, il n'a qu'un seule client : son frère Rainer, un écrivain mondialement célèbre que personne n'a plus vu depuis vingt ans. Après la mort de leurs parents Rainer convoque son frère…
Si vous aimez : les histoires d'écrivains disparus, les dédales de livres et d'auteurs, les abimes vertigineux, alors ce livre est pour vous !