Les Vilaines

Les Vilaines

Camila Sosa Villada

Anne-Marie Métailié

  • par (Libraire)
    24 février 2021

    Nous sommes à Córdoba, en Argentine.
    Une poignée d’orphelines se rêve famille uniquement composée de sœurs et partage les trottoirs, résistant ensemble, perchées sur leurs aiguilles ou leurs plateformes, aux vents mauvais.
    Cet archipel de solitudes fait communauté et cette communauté hurle: être trans est une fête!
    Entre deux clients, au cœur du parc Sarmiento, Tante Encarna, redoutable et truculente reine aux seins gorgés d’huile de moteur, trouve une nuit un bébé abandonné: ô bienheureux enfant qui, dans son malheur, ne pouvait trouver meilleures fées-marraines!
    Aucun misérabilisme ni voyeurisme dans ce formidable premier roman: C’est un conte de survie furieuse et d’infinie tendresse.
    Être trans est une fête mais c’est aussi une malédiction: l’humour et le rire de ces divas-sans-sommeil en quête assoiffée d’Amour côtoient ce que la haine et la peur de l’Autre ont de plus odieux. La métamorphose de l’une d’elles en oiseau se fait alors écho de la trajectoire de Camila, le personnage principal, battant continuellement des ailes pour ne pas tomber et cherchant désespérément où se (re)poser enfin.
    De leurs larmes éternelles comme la neige, elles créent tantôt des bijoux, tantôt des lames de rasoirs et « celles de nous qui restent brodent des paillettes sur nos linceuls ».
    Superbe!
    E.


  • par (Libraire)
    14 février 2021

    Elles sont si belles...

    Ce premier roman intense et émouvant à la fois, nous ouvre une fenêtre confidentielle sur une communauté de déshéritées, de rejetées, d’orphelines, pour qui être elles-mêmes est un combat et un courage de tous les instants : « Les trans se pendent, les trans s’ouvrent les veines. Les trans souffrent des regards curieux, des interrogations de la police, des ragots des voisins, couchées sur le sang tiède et crémeux qui tapisse leur lit ».
    Autobiographique, Camila SOSA VILLADA nous présente avec une authenticité déconcertante des personnages au corps malmenés à l'incroyable exubérance. Avec un réalisme et un style choc, elle nous questionne sur notre capacité à faire preuve d'empathie et d'émerveillement pour ces femmes qui se battent pour vivre selon leurs propres règles, pour se faire accepter et faire face, au quotidien, à la violence du regard d'une société conservatrice.
    Une tendre plongée dans les coulisses d'une intimité joyeuse pleine de démesure et d'espoir qui force l'admiration.
    ~~ Catherine ~~


  • 10 février 2021

    Chats de gouttières sur talons aiguilles

    Ce premier roman de Camila Sosa Villada, actrice et chanteuse transgenre, en partie autobiographique, raconte sa vie à Córdoba, étudiante le jour, prostituée la nuit. Elle côtoie une communauté de femmes transgenres rejetées pour leur différence par leur famille et la société ; fragilisées par la violence, les arrestations, les viols, la drogue et le sida ; mais protégées par Tante Encarna, sorte de madone immortelle « aux seins gonflés à l’huile de moteur ».
    La solidarité qui les unit comme une fraternité, les aide à surmonter les sacrifices nécessaires à leur salut et à rêver d’une vie paisible et d’un véritable amour.

    Camila nous raconte sans fard ces femmes incroyables ; outragées, victimes d’un milieu hostile, qui battent le pavé de leurs talons aiguilles pour survivre ; tantôt splendides poupées de silicone, tantôt chiennes guerrières.
    L’écriture, tantôt incisive, tantôt poétique, plutôt bienveillante, transporte l’émotion.

    « Ce que la nature ne te donne pas, l’enfer te le prête ».


  • par (Libraire)
    26 janvier 2021

    Conseillé par Etienne

    Une jeune adolescente d’un village pauvre raconte sa transition, ses nuits de travestissement, la communauté de sœurs trans qui va l’abriter et la faire grandir. Dans un parc de Córdoba travaillent Tante Encarna, Camila, Maria, Natali, Sandra et les autres, ces hommes devenus femmes pour qui « être trans est une fête », et qui opposent à la froideur de la nuit une chaleur humaine incandescente. La découverte, dans un buisson, d’un nourrisson laissé pour mort bouleverse leur quotidien, et l’enfant baptisé Eclat des Yeux va grandir entouré de magie et de drames.
    Teinté du réalisme magique qui infuse la littérature sud-américaine, "Les Vilaines" est un premier roman bouleversant, empreint de grâce et de fureur, de beauté et de larmes. Récit semi-autobiographique toujours juste, c’est une ode à la beauté et à la résilience qui s’impose comme la découverte d’une autrice à la voix singulière et magnifique.


  • par (Libraire)
    24 janvier 2021

    Je ne peux que vous conseiller de découvrir de toute urgence le roman coup de poing de la rentrée de janvier côté étranger : le récit autobiographique d'une auteure argentine transsexuelle qui dépeint avec fureur le quotidien d'une communauté de prostituées trans dans la ville de Cordoba.
    C'est un texte flamboyant, admirable de sincérité qui rend un poignant hommage à celles qui rôdent en marge d'un monde qui ne leur inflige que moqueries et humiliations.
    Tante Encarna, qui a les seins gonflés à l huile de moteur d'avion, tient une pension refuge pour les reines de la nuit en manque d'amour. Elle nourrit, protège et console des vies cabossées par la solitude, la soumission et les insultes, l'exploitation et le manque de respect.
    "Les Vilaines" est un texte unique, enragé et inoubliable, un mélange à fleur de peau de féérie et de désolation, une explosion simultanée de joie et d'affliction profonde.
    Une fois de plus l'Argentine livre pour notre plus grand bonheur une littérature haute voltige et d'une audace folle.


  • 21 janvier 2021

    Fulgurant et majestueux !

    "Ce que la nature ne te donne pas, l’enfer te le prête."

    Qui sont donc ces prostituées trans qui se déplacent comme une nuée d'oiseaux de malheurs dans un parc public de Cordoba ?
    Ce sont des destins soyeux, brutaux, poétiques, forts, d'orphelines adoptées par une Tante, vieille comme le monde et remplie d'huile de moteur. Ce sont des femmes rejetées qui découvrent un bébé et l'adoptent en secret.

    Roman saupoudré de réalisme magique, absolument magnifique, qui fait se côtoyer la nuit, le sang, les paillettes et les héritages. Majestueux !